Déontologie

Code de déontologie de l'Union Francophone d'Hypnose.

Article 1 : Secret Professionnel.

Le praticien en hypnose préserve la vie privée des personnes qui le consultent en garantissant le respect du secret professionnel. Il prend toutes les précautions nécessaires pour préserver l'anonymat des personnes qui le consultent ou qui l'ont consulté. Cette obligation s'applique aussi dans le cadre des supervisions et intervisions. Si des raisons thérapeutiques nécessitent la collaboration avec une personne donnant des soins au client (médecin, psychologue, psychiatre, etc ...), le praticien d'hypnose ne peut partager les informations dont il dispose qu'avec l'accord du client.

Article 2 : Représentation.

Le praticien en hypnose s’engage, à travers sa pratique, ses actions, ses propos, son comportement en général, à promouvoir une image respectueuse et valorisante de sa profession et de l'association Union Francophone d'Hypnose.

Article 3 : Formation.

Le praticien en hypnose est garant de ses qualifications qui définissent ses propres limites, compte tenu de ses formations et refuse toute intervention lorsqu'il sait ne pas avoir les compétences nécessaires.

Le praticien en hypnose tient ses connaissances théoriques et pratiques mises à jour régulièrement par une formation continue et une supervision via l'Union Francophone d'Hypnose ou tout autre organisme.

Article 4 : Principe de non-discrimination.

L’origine, les mœurs, la situation de famille, le handicap ou l’état de santé, l’appartenance vraie ou supposée à une ethnie, une nation, une religion déterminée, à une orientation sexuelle,  à un courant politique ne peuvent constituer un motif valable pour poser sa clause conscience. Le praticien en hypnose appelé à donner une consultation à un mineur ou à un majeur protégé doit recueillir le consentement éclairé d’au moins un parent ou du représentant légal.

Article 5 : Principe de prudence.

Le praticien en hypnose ne devra pas prétendre à des pouvoirs ou à des formations qu'il n'a pas. Il devra être prudent dans ses engagements. Il ne fera pas de promesses qu'il ne pourra pas tenir.

Article 6 : Information

Avant toute intervention hypnotique, le praticien en hypnose s'assure du consentement des personnes qui le consultent. Il les informe des modalités, des objectifs et des limites de son intervention. Dès le début de la thérapie, il doit attirer l'attention de son client sur ses droits et souligner les points suivants :

  • Type de méthode employé (hypnose, pnl, emdr, sophrologie, autre ...). Il précise les conditions de travail (y compris les conditions d'annulation ou d'arrêt).

  • Le praticien en hypnose doit informer le client du montant de ses honoraires. Il s’engage à communiquer ses tarifs sans ambiguïté par tous les moyens usuels (mail, appel téléphonique, site internet, média publicitaire, etc...).

  • secret professionnel.

Article 7 : Publicité

  • Le praticien en hypnose est libre et responsable d’établir sa publicité et son information, compte tenu de la législation en vigueur.

  • Toute publicité mensongère est strictement interdite et répréhensible (promesses irréalistes, usurpation de compétences, etc...), et il doit en bannir tout terme réservé à l’exercice médical, ainsi que toute posture, attitude, vêtement ou sigle laissant supposer une quelconque appartenance au monde médical s'il n'en détient pas le titre officiellement.

Article 8 : Devoir de refus

Le praticien en hypnose refuse toute demande d'un tiers qui recherche un avantage illicite ou immoral ou qui fait acte d'autorité abusive dans le recours à ses services.

Article 9 : Continuité dans l'intervention

Dans le cas où le praticien en hypnose se voit dans l'obligation d'arrêter son intervention, il prend les mesures appropriées pour que la continuité de son action professionnelle soit assurée par un collègue, avec l'accord des personnes concernées .

Article 10: Principe de non abus.

Le praticien en hypnose doit s'abstenir de toute relation sexuelle ou agressive avec son client et ne profiter en aucun cas de sa vulnérabilité pour en tirer un plaisir, un intérêt quelconque ou un avantage financier. Il le traitera toujours avec respect et avec dignité. 

Article 11 : Infraction à ce code.

Le praticien en hypnose s'engage à respecter les règles du présent code. En cas de manquements aux règles déontologiques, le conseil d'administration de l'UFH. prononcera l'exclusion définitive du membre de l'association.

La Charte de l'Association

Article 1 : Rappel de l’objet de l’association :

L’UFH est un regroupement de praticiens en hypnose et thérapies brèves, dûment certifiés par un organisme de formation agréé et reconnu. A des fins de perfectionnement, ces professionnels décident et s’engagent à travailler en réseau pour échanger leurs expériences, partager leur expertise, se former par les sessions internes ou externes, s’adonner à des inter-visions, participer à des supervisions.

Article 2 : Engagement de l’association :

Pour accompagner ses adhérents et atteindre les objectifs visés, l’association s’engage à :

  • Accompagner tous les adhérents avec la même équité de traitement et de moyens.

  • Animer des outils numériques capables d’accueillir et de favoriser les échanges entre les membres ; à ce jour, les groupes WhatsApp « UFH » et « HYPNOPRAT » ... d’autres solutions, à l’étude, pourront compléter ou remplacer ces outils.

  • Organiser des sessions de formation en interne reposant sur le partage d’expertise entre ses membres.

  • Promouvoir « l’intervision » entre ses membres par des études de cas, des analyses de la pratique et/ou toute autre possibilité adaptée à une large participation.

  • Favoriser la « supervision » comme démarche qualitative.

  • Passer des accords commerciaux pour donner accès à ses membres à des conditions privilégiées sur des solutions en rapport avec l’objet de l’UFH.

  • Promouvoir l’hypnose comme solution thérapeutique, d’en garantir la bonne pratique et de favoriser la reconnaissance de la profession de hypnopraticien.

 

Important : L’UFH repose et s’enrichit exclusivement des apports de ses membres ; l’équilibre entre ce que chacun donne et ce qu’il reçoit est la clef de la pérennité de ce réseau de professionnels. Tout déséquilibre, ou toute passivité serait une incompréhension de la nature de l'UFH et s’apparenterait à un « pillage » rapidement mortifère.

 

Article 3 : Engagement de l'adhérent :

L’adhérent s’engage à :

  • Accepter et signer la « Charte Éthique du Syndicat National des Hypnothérapeutes » (jointe en annexe) comme gage de bonne pratique.

  • Faire preuve d’implication par une participation volontaire, active et constructive essentielle à la vie de l’association, notamment en participant aux échanges sur les médias de l’UFH.

  • Faire preuve, en toute circonstance, d’un total respect des opinions et positions des membres en toute bienveillance.

  • Être auditeur des sessions proposées, de façon présentielle ou à distance ; si la participation n’est pas obligatoire pour s’adapter aux centres d’intérêt de chacun, la non-participation à au moins une session par semestre s’assimilera à une non implication et ouvrira à une possible exclusion.

  • Garantir une totale confidentialité dans les cas traités, les protocoles diffusés, la communication de chacun en dehors de l’UFH.

  • Être à jour des cotisations dues à l’association.

Article 4 : Perte de la qualité d’adhérent - exclusion :

En cas non respect de l’un des engagements contractés et après un « rappel à l’ordre » gagement et participation (pas de vampires ni parasites) aux groupes d'analyse de la pratique et aux ateliers. Il s'agit de donner et de recevoir dans un juste équilibre.